En fin d'après-midi, je me suis fait la réflexion que j'étais en train de passer une journée parfaite. Composée de petits bonheurs qui se succédaient depuis le matin. Comme ce bouquet de fleurs exotiques posé sur la table devant laquelle je prenais mon premier thé. Comme le miel de litchis que j'y avais glissé et que j'ai retrouvé après des mois de recherche. Comme mes mômes de bonne humeur et avec qui j'ai plaisanté dans la voiture sur le chemin de l'école. Comme cette petite salle qui ouvre sur l'océan dans laquelle s'est organisé un super chouette atelier de couture grâce à l'association dont je fais partie et qui permet d'aller lire des histoires dans les écoles juste pour le plaisir. Comme ces mains qui ont plongé dans des monceaux de tissu pour couper des poches qui ont garni un tablier de lecture bien grand, juste un peu lourd mais pas trop. Comme ce plaisir tout bête qui donne envie de chantonner et de danser parce que j'ai compris comment coudre une poche. Comme les éclats de rire des couturières débutantes du groupe. Comme ce message qui m'ouvre peut-être la possibilité de faire accueillir mon grand gourmand dans une maison le midi pour lui éviter l'ignoble cantine qui sert vraiment vraiment des repas atroces. Comme la lumière sur la côte à mon retour. Comme ma grande fille qui rentre du collège en me disant qu'elle a passé une si chouette journée qu'elle a l'impression qu'elle n'a eu que deux heures de cours. Comme la maîtresse qui me happe à mon entrée dans l'école pour me faire des compliments sur le comportement et le travail de mon fiston. Comme ses rires quand j'ai poussé la porte de la garderie et ses suppliques pour que je revienne le chercher plus tard.Comme la demi-heure seule face aux vagues que je me suis offerte en l'attendant, instants volés à tout juste pour le plaisir.Comme une de mes chansons préférées de préférées du monde entier qui démarre à la première note quand je monte dans la voiture. Comme  le sourire radieux d'Alice à la sortie de son cours de guitare. Comme ses bisous juste pour comme ça en passant. Comme Simon assis dans l'herbe dans la nuit tombée tôt qui regarde les étoiles le pouce dans la bouche. Comme la petite souris qui doit encooooore passer cette nuit. Comme mon lit retrouvé dès 20h30 avec un plaisir indiscible. Une journée parfaite.